Choisis un pays pour voir le contenu correspondant à ta localisation :

Emplois actuels

Educateur social

67.898 - 89.924 CHF

Tous les salaires affichés sont basés sur un emploi à plein temps et sur le paiement de 13 mois de salaire. Les salaires affichés sont des salaires bruts (avant les prélèvements sociaux).

Fourchette des salaires moyens en Suisse

En moyenne, on gagne en tant que Educateur social 6.051 CHF par mois. La moitié de tous les Educateur social gagne entre 5.223 et 6.917 CHF.

Votre salaire en comparaison

Que gagnent vos concurrents à qualification égale et pourquoi ? Apprenez-le ici !

C'est le salaire le plus élevé en tant que Educateur social

Secteur Lieu de travail Sexe

Débloquer les statistiques de salaires détaillées

Aidez-nous à rendre l'écart de rémunération plus transparent et plus équitable sur le long terme. Pour cela, nous avons seulement besoin de chiffres clés concernant votre emploi actuel. Ne vous en faites pas : vos données seront cryptées et traitées de manière anonyme.

30+ nouveaux emplois

Suggestions d'emploi en tant que fonction Educateur social

Notre Jobletter vous tiendra au courant par e-mail: Recevez les offres d'emploi actuelles et obtenez l'emploi de vos rêves !

Cliquez ici pour vous abonner à la Jobletter hebdomadaire

Ausbildung zur Sozialpädagogin HF / zum Sozialpädagogen HF
Sozialpädagogin/Sozialpädagogen 70 % - Ref. Nr. SM125
einen Sozialpädagogen (75-85%)
Dipl. Sozialpädagogen/In FH/ HF 80-90%
Sozialpädagogin / Sozialpädagoge (FH/HF) 80 %
Sozialpädagoginnen/Sozialpädagogen FH/HFS
Sozialpädagogin/Sozialpädagoge 60-80%, mit Zusatzfunktion als Praxisausbildner/in, BAZ Zürich
Sozialpädagoge/In 70-100%, BAZ Zürich
Educateur social
Sozialpädagogin / Sozialpädagoge resp. Pflegefachfrau / Pflegefachmann 80%-90%
Sozialpädagogin / Sozialpädagoge
Sozialpädagogin/ Sozialpädagoge als Wohnbereichsleitung Attika
Sozialpädagogin/ Sozialpädagoge 80% - Arbeitsort: Kästeli in Pratteln
Sozialpädagoge oder Fachmann Betreuung 80% für eine kleine Wohngruppe (w/m/d)
Sozialpädagogin/Sozialpädagoge FH 50% und Sozialpädagogin/Sozialpädagoge FH 80 %
Sozialpädagoge*in Schule Gabler, 80 %
Sozialpädagoge*in oder Fachperson Betreuung Schule Entlisberg, 36 %
Sozialpädagoge/in oder Fachperson Psychiatrie HF oder FH oder FABE/FAGE
Sozialpädagoge / Sozialpädagogin HF/FH 80-100%
Sozialpädagogin / Sozialpädagogen mit Atelieraufgaben 60-80% »
Sozialpädagoge, Schulsozialarbeiter oder Primarschullehrperson, Schulischer Heilpädagoge (w/m) 50-100%
Sozialpädagogin / Sozialpädagoge HF/FH Jugendakutstation und Tagesklinik
Sozialpädagogin oder Sozialpädagoge 80 %
Educateur social diplômé (H/F) - Groupe Ithaque 70-80% - 1er septembre 2022 ou à convenir
Pflegefachperson oder Sozialpädagoge (w/m) 50-100%
Sozialpädagoge/in 80%
Fachperson Betreuung / Sozialpädagoge/Sozialpädagogin Wohnen - Betreuung 50%
Fachperson Betreuung / Sozialpädagogin/Sozialpädagoge Wohnen - Betreuung 60%
Sozialpädagoge/in 50 - 65 %
Sozialpädagoge*in oder Fachpersonen Betreuung Schule Entlisberg, 60 %
charger plus d'emplois

Article actuel sur le thème des salaires

SWISS HR AWARD Winner 2021

L'équité salariale pour votre entreprise

  • Vérifier l'équité du marché pour leurs salaires
  • Payez-vous un salaire égal dans tous les départements ?

Mettre en œuvre la loi sur l'égalité des sexes

  • Effectuer une analyse de l'égalité des salaires
  • Trouver un auditeur pour l'audit
Lohncheck Pro à partir de 108 CHF/an

Salaire moyen Educateur social

Le métier d’éducateur social Les éducateurs sociaux et éducatrices sociales sont demandés partout où des gens sont marginalisés ou ne sont pas en mesure de gérer eux-mêmes leur quotidien. Ces difficultés peuvent avoir des raisons très diverses. Les éducateurs sociaux s’occupent notamment des enfants qui ont perdu leurs parents ou dont les parents ne sont pas en état d’assumer leurs responsabilités familiales. Ils s’occupent des jeunes qui sèchent régulièrement l’école, qui sont entrés en conflit avec le Code pénal ou qui consomment de la drogue. Les maladies de dépendance sont aussi l’une des raisons les plus fréquentes pour lesquelles des adultes requièrent l’aide d’éducateurs sociaux. Un autre domaine d’activité est la prise en charge de personnes handicapées ou de personnes âgées qui vivent en maison de retraite ou dans un établissement de soins. Le métier d’éducateur social présente donc de nombreux champs d’application. Formation professionnelle Les éducateurs sociaux ont le choix entre deux types de formation. D’une part, ils peuvent suivre une formation non académique dans une école professionnelle, qui mène au diplôme d’éducateur social/éducatrice sociale ES. D’autre part, ils peuvent apprendre leur métier dans une haute école spécialisée qui se conclut avec un Bachelor ou un Master. Dans ce cas, leur titre officiel sera « éducateur social/éducatrice sociale HES. Educateur social/éducatrice sociale ES Pour la formation dans une professionnelle, il faut avoir au moins terminé l’école secondaire. Les candidats doivent en outre avoir suivi une formation professionnelle initiale d’au moins trois ans. Pour ceux qui n’ont pas de formation préliminaire d’assistant socio-éducatif CFC, on recommande d’avoir effectué un stage d’au moins vingt semaines (800 heures) dans le domaine socio-éducatif. Certains centres de formation prévoient un processus d’admission qui inclut un test d’aptitude. Les candidats doivent en outre jouir d’une excellente réputation et leur dossier judiciaire ne doit contenir aucun délit qui soit incompatible avec leurs futures tâches. En particulier, les auteurs de délits contre la propriété, d’abus de drogues, de lésions corporelles ou d’agressions sexuelles sont exclus de la formation. Celle-ci dure trois à quatre ans. Les élèves qui ont déjà leur CFC d’assistant socio-éducatif ont une année de moins à effectuer. Les études professionnelles sont généralement suivies à plein temps, en alternant les segments scolaires et pratiques. Certaines écoles offrent cependant des études en cours d’emploi compatibles avec un poste à 50 pourcents dans un métier du même domaine. Dans le cadre de la formation, on aborde la façon de gérer des situations de vie difficiles, l’organisation de la vie quotidienne, l’accompagnement de personnes en difficulté, l’intégration sociale des migrants, le développement et l’activation des ressources sociales et économiques ainsi que la collaboration en équipe et le contact avec la clientèle. Les étudiants en apprennent également plus sur les interactions avec la police et les autorités judiciaires ainsi qu’avec les structures d’administration communale. Ils apprennent aussi à réfléchir sur leur environnement social et sur eux-mêmes. Educateur social/éducatrice sociale HES L’admission à une haute école requiert au minimum une maturité professionnelle ou la maturité spécialisée dans le domaine du travail social. Il faut également avoir une expérience professionnelle d’au moins un an dans ce domaine. Certaines hautes écoles spécialisées procèdent en outre à une sélection qui inclut un test d’aptitude. On ne vérifie pas si le casier judiciaire du candidat est vierge, mais ce critère a de fortes chances de jouer un rôle plus tard, lors de la recherche d’emploi. Les études en pédagogie sociale se font par étapes. Le premier diplôme est le Bachelor. On l’obtient généralement après six semestres, avec un ou deux stages obligatoires. De bons résultats de Bachelor permettent d’accéder aux études de Master. Celles-ci durent quatre ans et permettent une spécialisation dans certains domaines. Les personnes disposant d’un Master peuvent obtenir des salaires initiaux plus élevés et se qualifier pour des postes de cadres. Avec un très bon Master d’une haute école spécialisée, on peut aussi effectuer un doctorat à l’université, dans une branche associée. Le doctorat est intéressant pour ceux qui ne veulent pas seulement travailler dans la pratique, mais qui envisagent aussi une carrière dans la recherche ou l’enseignement. Contenu des études Les études de socio pédagogie se penchent sur les bases du travail social et pédagogique, y compris ses aspects juridiques, éthiques et politiques. On y enseigne les disciplines suivantes : Sciences de l’éducation, pédagogie, psychologie, sociologie, travail social, éthique et droit. La science de l’éducation et la pédagogie, toutes deux des branches principales, offrent une approche scientifique aux thèmes de la formation et de l’éducation des enfants, adolescents et jeunes adultes. La psychologie est une branche empirique. Elle a pour but de décrire, d’analyser et d’expliquer le vécu et le comportement de l’être humain, ainsi que son évolution. La psychologie a été fondée vers la fin du 19e siècle par Wilhelm Wundt et Theodor Fechner à Leipzig, qui était autrefois l’un des principaux centres de recherche scientifique européens. La psychanalyse, une discipline spécialisée, est aujourd’hui encore dominée par les théories de son fondateur autrichien, Sigmund Freud. La sociologie se consacre à l’étude théorique et empirique du comportement social humain. Elle étudie également les prémices, les processus et les conséquences de la vie en communauté. Elle doit son nom au mathématicien et philosophe français Auguste Comte. Dans les régions germanophones, ce sont Ferdinand Tönnies, Georg Simmel et Max Weber qui sont considérés comme les fondateurs de la branche. Le travail social est l’une des sciences les plus récentes, qui ne s’est développée que dans les années 1990. Les scientifiques suisses ont grandement contribué à ce développement. Le modèle créé par l’Ecole zurichoise, sur la base des travaux de Silvia Staub-Bernasconi, est considéré comme l’approche la plus cohérente et scientifiquement élaborée dans ce domaine. Selon ce modèle de Staub-Bernasconi, le travail social a pour objet la résolution, l’atténuation ou la prévention de problèmes sociaux pratiques qui résultent d’une intégration insuffisante d’individus dans leur système social. Où peut-on suivre ces études ? En Suisse, la pédagogie sociale est enseignée dans les hautes écoles spécialisées suivantes : - FHS St. Gall - HSLU Haute école de Lucerne - BFH, Berne - FHNW, Bâle et Olten - HES-SO/Valais, Sierre - ZHAW, Zurich Quelles qualités personnelles un futur éducateur social doit-il avoir ? Le travail social est très proche des gens et peut être très pesant, du point de vue physique comme du point de vue émotionnel. Les futurs éducateurs sociaux doivent donc porter un réel intérêt pour les autres. Ils doivent également aimer être en contact avec des gens de toutes sortes, car ce métier implique des interactions avec des jeunes et des personnes âgées, des personnes saines et des personnes handicapées (physiquement ou mentalement). Pour pouvoir communiquer avec les gens en situation de crise, il faut en outre beaucoup d’empathie et une bonne intuition. Du point de vue psychologique, mais aussi physique, les employés de homes doivent être suffisamment solides pour résister à un travail intensif, qui inclut le plus souvent des heures de nuit. Carrière, salaire et rémunération Les éducateurs sociaux ES travaillent comme personnel éducatif dans les foyers pour enfants, des centres pour jeunes ou des homes pour personnes âgées. Ils s’engagent pour la réinsertion sociale d’adolescents et d’adultes délinquants ou s’occupent de gens qui souffrent d’une dépendance. La prise en charge et l’intégration de réfugiés fait également partie de leurs attributions. Leurs principaux employeurs sont l’état, en particulier les cantons et les communes, et les deux grandes églises chrétiennes, mais aussi parfois des associations laïques à but non lucratif. Un professionnel qui dispose d’un diplôme académique ne se qualifie pas seulement pour des activités opérationnelles, mais aussi pour des fonctions de direction. Il est souvent recruté comme directeur de centre ou comme chef de projet . Le salaire ne doit pas être le seul motif de ce choix de métier, car il est certes raisonnable, mais pas exceptionnel. Selon la formation, le salaire de départ varie entre 50'000 et 70'000 CHF, et son évolution dépend fortement du poste visé et obtenu.

Foire aux Questions sur le salaire et la rémunération