Choisis un pays pour voir le contenu correspondant à ta localisation :

Emplois actuels

Technicien dentaire

55.061 - 72.764 CHF

Tous les salaires affichés sont basés sur un emploi à plein temps et sur le paiement de 13 mois de salaire. Les salaires affichés sont des salaires bruts (avant les prélèvements sociaux).

Fourchette des salaires moyens en Suisse

En moyenne, on gagne en tant que Technicien dentaire 4.813 CHF par mois. La moitié de tous les Technicien dentaire gagne entre 4.235 et 5.597 CHF.

Votre salaire en comparaison

Que gagnent vos concurrents à qualification égale et pourquoi ? Apprenez-le ici !

C'est le salaire le plus élevé en tant que Technicien dentaire

Secteur Lieu de travail Sexe

Débloquer les statistiques de salaires détaillées

Aidez-nous à rendre l'écart de rémunération plus transparent et plus équitable sur le long terme. Pour cela, nous avons seulement besoin de chiffres clés concernant votre emploi actuel. Ne vous en faites pas : vos données seront cryptées et traitées de manière anonyme.

15 nouveaux emplois

Suggestions d'emploi en tant que fonction Technicien dentaire

Notre Jobletter vous tiendra au courant par e-mail: Recevez les offres d'emploi actuelles et obtenez l'emploi de vos rêves !

Cliquez ici pour vous abonner à la Jobletter hebdomadaire

Article actuel sur le thème des salaires

SWISS HR AWARD Winner 2021

L'équité salariale pour votre entreprise

  • Vérifier l'équité du marché pour leurs salaires
  • Payez-vous un salaire égal dans tous les départements ?

Mettre en œuvre la loi sur l'égalité des sexes

  • Effectuer une analyse de l'égalité des salaires
  • Trouver un auditeur pour l'audit
Lohncheck Pro à partir de 108 CHF/an

Salaire moyen Technicien dentaire

Le métier de technicien dentaire Un technicien dentaire fabrique différentes sortes de prothèses dentaires et d’appareils de correction maxillaire. Il peut s’agir de simples couronnes, mais aussi de bridges ou encore de prothèses partielles ou totales. Le technicien dentaire produit également des appareils dentaires fixes ou amovibles en fil métallique et répare les prothèses endommagées. Son travail s’effectue avec des matériaux très divers, à la main ou à la machine. Dans ce métier, les méthodes manuelles de haute précision se combinent avec les techniques de pointe pour apporter une aide optimale au patient. Tâches Un technicien dentaire reçoit généralement ses mandats par le biais d’un dentiste. Celui-ci lui fait parvenir une empreinte dentaire et des indications précises quant à la prothèse souhaitée. Sur cette base, il fabrique un modèle en plâtre de la mâchoire. Selon le type de prothèse souhaité, le modèle représentera toute ou une partie de la mâchoire. Le technicien dentaire peaufine ensuite le modèle à l’aide d’une ponceuse et le monte dans la position adéquate. Puis il choisit le matériau qui correspond le mieux aux besoins du patient. Il peut s’agir de céramique, de différents alliages ou de matières synthétiques high-tech. Le technicien dentaire fabrique la prothèse dans le matériau choisi et en ajuste la forme et la couleur. La prothèse doit pouvoir s’intégrer parfaitement, au millimètre près, à la dentition du patient. C’est le seul moyen d’assurer que la cavité buccale du patient reste inchangée et que les fonctions de la langue et des joues soient préservées. Ce travail s’effectue avec divers appareils à poncer et à fraiser. Pour la couleur, le technicien dentaire s’efforce de rester fidèle à la nuance naturelle des autres dents du patients afin que la prothèse soit aussi discrète que possible. Il applique différentes couleurs pour céramique sur la prothèse et émaille celle-ci en la passant plusieurs fois au four. Si le technicien dentaire décide d’utiliser des dents préfabriquées, il doit également les adapter avec soin. Il est aidé en cela par des programmes spéciaux et des processus de production informatisés. Mais même avec toutes les technologies de pointe disponibles, le peaufinage des prothèses à la main reste une étape indispensable afin de garantir une forme et une couleur parfaitement adaptées. Lorsque la prothèse est terminée, elle est emballée de façon sûre et stérile puis expédiée au dentiste qui la placera dans la bouche du patient. La fabrication d’un appareil de correction maxillaire suit un déroulement comparable. Sur la base d’un modèle en plâtre, le technicien dentaire fabrique un appareil en fil de fer et en matière synthétique, puis il l’adapte soigneusement aux besoins du patient. Il se sert ici encore de ponceuses et de fraiseuses. Les appareils sont généralement ajustables, le médecin-dentiste peut donc les adapter progressivement jusqu’à ce que la dentition du patient ait pris la forme souhaitée. Outre ces opérations techniques, le technicien dentaire doit également gérer le contact avec ses clients, le respect des règles d’hygiène et l’achat des matériaux auprès de multinationales de l’industrie dentaire. Conditions Pour accéder à la formation de technicien dentaire, il faut avoir achevé l’école obligatoire, de préférence dans l’enseignement supérieur. De nombreux laboratoires dentaires offrent un test d’aptitude et un petit stage préliminaire durant lequel les candidats sont évalués. Un critère important pour l’évaluation est l’intérêt pour les sciences naturelles, surtout la chimie et la biologie. Dans ces branches, le candidat doit avoir obtenu des notes bonnes à très bonnes. Il doit également s’intéresser à l’anatomie humaine et en comprendre les principes fondamentaux. Comme le métier comprend une partie manuelle, l’agilité et la précision sont de mise. Pour la partie informatisée de son travail, il lui faut disposer de compétences techniques suffisantes et d’une bonne compréhension générale des mathématiques et de la technique. La production des modèles de dentiers exige une excellente représentation spatiale ainsi qu’un sens de la mesure et de l’observation hors du commun. Pour un contact optimal avec les mandants, il faut toujours se montrer à leur écoute, et cela est facilité par de bonnes aptitudes de communication et des compétences en langues étrangères. Les gens qui souhaitent exercer ce métier ne doivent pas souffrir d’allergies aux matériaux ou aux produits chimiques utilisés, ni avoir de difficultés à distinguer les couleurs. Un sens inné de l’organisation et une flexibilité quant aux horaires sont également importants pour l’exercice de cette profession. Le travail s’effectue en fonction de l’état actuel des mandats et les horaires peuvent varier, tout comme le salaire. Une telle variation s’observe plus souvent dans les petites entreprises que dans les grands laboratoires dentaires, qui peuvent offrir plus de stabilité dans ce domaine. Formation La formation de base d’un technicien dentaire, dispensée par de nombreux laboratoires dentaires, dure en tout quatre ans. Durant cette période, l’apprenti suit des cours théoriques une fois par semaine à l’école professionnelle. L’apprentissage est complété par des cours intraentreprises et interentreprises ainsi que des formations continues. Certaines parties de la formation peuvent s’effectuer dans les départements techniques de cabinets dentaires et dans des cliniques universitaires ou formatrices. Formation continue et perspectives de carrière Après avoir terminé la formation de base, il est possible de suivre une formation spécialisée pour devenir maître technicien dentaire. Cette formation s’effectue en emploi et dure environ 20 mois. Elle est proposée par différents centres de soins dentaux. Pour être admis à l’examen de maîtrise, il faut avoir terminé sa formation initiale, travaillé au moins cinq ans dans une entreprise ou un laboratoire dentaire et passé toutes les qualifications des modules durant ses études. Le maître technicien dentaire peut diriger un laboratoire dentaire ou un département technique dans un cabinet de dentiste, dans une clinique universitaire ou formatrice ou encore dans l’industrie dentaire. Il se charge des tâches de technicien dentaire et s’assure que toutes les règles en matière d’hygiène, de sécurité et d’environnement sont respectées. Il assume des travaux de comptabilité, d’administration et de personnel et prend en charge les clients, encourage ses apprentis et gère l’organisation du marketing de son entreprise ou de son laboratoire. Il est également possible de se spécialiser et de suivre des formations continues dans le domaine des technologies assistées par ordinateur, de la prosthodontie fixe et de l’orthodontie. On peut aussi, après la formation de base, suivre une formation continue et passer un examen de technicien dentaire spécialisé en orthodontie avec brevet fédéral. Ces spécialisations permettent une promotion en tant que chef de département, de technicien en chef ou de chef de laboratoire. On peut aussi faire carrière dans l’enseignement, par exemple comme enseignant spécialisé ou enseignant d’école professionnelle, ou devenir indépendant en ouvrant son propre laboratoire ou sa propre entreprise dentaire. En outre, si l’on peut être admis au niveau académique, il est possible de suivre des études dans une haute école ou une université dans le domaine de la médecine ou technique dentaire et de travailler ensuite dans un hôpital, un cabinet de groupe ou dans son propre cabinet en tant que dentiste ou orthodontiste. On peut également faire le pas vers l’enseignement supérieur, par exemple comme professeur ou chargé de cours à l’université dans une école spécialisée. Possibilités de revenus Le montant du salaire dépend fortement du canton et de l’entreprise, mais aussi de l’expérience professionnelle et du degré de formation continue du technicien dentaire. En Suisse, le salaire moyen d’un technicien dentaire est de 62'000 CHF par an, ce qui correspond environ à 5'200 CHF par mois. Selon les cantons, cette moyenne varie entre 4'000 et 6'500 CHF, le maximum se trouvant à Genève. Ces valeurs ont été calculées à partir d’études de différents instituts. Pour le salaire moyen, on se base sur une expérience professionnelle de 15 ans. Le salaire d’un apprenti varie selon l’entreprise et le canton et atteint en dernière année de formation 1'000 CHF par mois en moyenne. Grâce à sa formation supplémentaire, un maître technicien dentaire ou un technicien dentaire spécialisé en orthodontie peut gagner plus d’argent. A noter que les revenus dépendent également de l’état actuel des mandats dans l’entreprise et de l’offre et de la demande sur le marché des matériaux utilisés.

Foire aux Questions sur le salaire et la rémunération