Choisis un pays pour voir le contenu correspondant à ta localisation :

Emplois actuels

Physicien

80.273 - 122.412 CHF

Tous les salaires affichés sont basés sur un emploi à plein temps et sur le paiement de 13 mois de salaire. Les salaires affichés sont des salaires bruts (avant les prélèvements sociaux).

Fourchette des salaires moyens en Suisse

En moyenne, on gagne en tant que Physicien 7.558 CHF par mois. La moitié de tous les Physicien gagne entre 6.175 et 9.416 CHF.

Votre salaire en comparaison

Que gagnent vos concurrents à qualification égale et pourquoi ? Apprenez-le ici !

C'est le salaire le plus élevé en tant que Physicien

Secteur Lieu de travail Sexe

Débloquer les statistiques de salaires détaillées

Aidez-nous à rendre l'écart de rémunération plus transparent et plus équitable sur le long terme. Pour cela, nous avons seulement besoin de chiffres clés concernant votre emploi actuel. Ne vous en faites pas : vos données seront cryptées et traitées de manière anonyme.

30+ nouveaux emplois

Suggestions d'emploi en tant que fonction Physicien

Notre Jobletter vous tiendra au courant par e-mail: Recevez les offres d'emploi actuelles et obtenez l'emploi de vos rêves !

Cliquez ici pour vous abonner à la Jobletter hebdomadaire

Experimentalphysiker/-in (80-100%) Projektleiter/-in 80% - 100%
Radiation environments and effects Physicist/Engineer
Radiation Protection Physicist for the LHC Experiments
Theoretical physicist (80-100%)
Electronics engineer or Physicist for DAQ development and detector testing
Bauingenieur / Baudynamiker / Bauphysiker / Bauleiter (m/w/d)
Computational Physicist
BAUPHYSIKER/IN 80-100%
Bauphysiker:in
Bauphysiker 80-100% (m/w)
Medizinphysiker:in mit Fachanerkennung oder in Ausbildung
Applied Physicist (RF design)
Accelerator Physicist (Electron injector studies for AWAKE)
Accelerator Physicist
Applied Physicist (Radiation field studies for a circular muon collider)
Applied physicist (Monte Carlo simulations and code developments)
Applied Physicist (Study of transverse profile monitors for HL-LHC and FCC)
Theoretical Physicist (TH-SP-2022-15-LD)
Radiation Protection physicist/engineer for the LHC upgrade
Ingénieur Civil ou Dynamique de Structure / Physicien du Bâtiment / Directeur de Travaux (h/f/d)
Physiker/ Mathematiker/ Naturwissenschaftler als Berater (m/w/d)
Physiker/ Mathematiker/ Naturwissenschaftler als Berater im Bereich Datenintegration (m/w/d)
Applied physicist for Superconducting Magnets Development (TE-MSC-SMT-2022-156-LD)
Medizinphysikerin / Medizinphysiker 80-100%
Bauphysiker:in am Standort Neuenburg 80-100%
Medizinphysiker:in mit Fachanerkennung oder in Ausbildung 80% - 100%
Physiker, Physiko-Chemiker, Chemiker (w/m/d)
Physicien-ne médical-e SSRPM sénior
Ingenieur der Elektrotechnik oder Maschinenbau, Technischer Physiker (f/m/d)
Physicist/engineer for RP studies for Physics Beyond Colliders
charger plus d'emplois

Article actuel sur le thème des salaires

SWISS HR AWARD Winner 2021

L'équité salariale pour votre entreprise

  • Vérifier l'équité du marché pour leurs salaires
  • Payez-vous un salaire égal dans tous les départements ?

Mettre en œuvre la loi sur l'égalité des sexes

  • Effectuer une analyse de l'égalité des salaires
  • Trouver un auditeur pour l'audit
Lohncheck Pro à partir de 108 CHF/an

Salaire moyen Physicien

A quoi s’intéresse la physique ? La physique étudie les lois de la nature. Aujourd’hui, même un enfant peut dire pourquoi le soleil se lève et se couche. Il y a 400 ans, en revanche, on en était encore au stade des suppositions audacieuses. Le fait que nous ayons pu nous élever au-dessus de ces sphères obscures n’est pas seulement dû au génie philosophique du siècle des Lumières, mais aussi à tous les efforts de recherche en sciences naturelles et en particulier en physique. Cette branche se divise en deux champs thématiques, la physique expérimentale et la physique théorique. La physique expérimentale repose surtout sur des procédés empiriques. En d’autres termes, les phénomènes naturels sont expliqués grâce à l’observation et à l’expérience et les résultats sont vérifiés par des essais. En physique théorique, ce sont les modèles de pensée logique et mathématique qui occupent une place centrale. Ce domaine s’articule en de nombreux sous-domaines parmi lesquels on compte notamment la mécanique, la physique des particules et l’astronomie. La physique appartient aux disciplines scientifiques les plus anciennes. Alors que les sciences économiques ne se sont développées qu’à partir du 18e siècle, on effectuait déjà au temps de Babylone et de l’Egypte ancienne des études scientifiques que l’on attribuerait aujourd’hui à la physique. C’est pourtant au 18e siècle également que la physique a connu son premier moment fort en tant que discipline scientifique ; tout ce qu’elle avait appris aux hommes jusque-là avait été perçu comme une séquence de performances isolées. Etudes de physique Les futurs physiciens doivent suivre des études dans une université ou une haute école technique. Les hautes écoles spécialisées n’ont pas cette branche au programme. Autrefois, ces études aboutissaient au titre de physicien/-ne diplômé/-e. De nos jours, la physique est plutôt offerte comme formation consécutive qui mène à un Master en passant par un Bachelor. Le cursus de Bachelor dure en général six semestres. Mais ceux qui veulent faire carrière en tant que physiciens doivent poursuivre leurs études. Le Bachelor ne suffit pas à trouver des places de travail. Pour cela, il faut aller au moins jusqu’au Master. Ces études supplémentaires durent 4 semestres. L’obtention du doctorat après le Master est moins standardisée que les deux étapes précédentes. La durée de ce travail dépend de différents facteurs, notamment le sujet choisi, le directeur de thèse, ou encore la façon dont le projet est financé. Le contenu et le déroulement des études varie d’une haute école à l’autre. Il existe toutefois un noyau de branches classiques qui figurent au programme de presque toutes les formations :

  1. Principes de la physique expérimentale
  2. Principes de la physique théorique
  3. Physique nucléaire
  4. Optique
  5. Mécanique
  6. Mathématiques
  7. Chimie
  8. Traitement des données
Dans le cadre des études de Master, il est souvent possible de suivre des branches qui n’ont aucun lien, ou seulement un lien indirect, avec la physique. Par exemple, on peut suivre des modules de médecine ou de biologie (cf biologiste), ou encore de droit ou de sciences économiques. La combinaison des branches pose les jalons de la carrière future. L’étudiant(e) qui rêve de travailler dans la recherche et de devenir la prochaine Marie Curie ou le prochain Albert Einstein a intérêt à se concentrer sur les branches à forte intensité de recherche. Si, en revanche, on se voit mieux dans le rôle de conseiller d’entreprise ou d’avocat en brevets, il est plutôt recommandé de suivre des modules en économie d’entreprise (Betriebswirt) ou en droit. Quelles conditions personnelles un physicien doit-il remplir ? La physique est une discipline très exigeante, qui est dominée par les mathématiques durant les premiers semestres. Beaucoup d’étudiants échouent avant même d’avoir obtenu un Bachelor. Il est donc essentiel d’être passionné de mathématiques ou du moins, de très bien maîtriser cette science formelle. Comme les notes ne sont pas toujours très réjouissantes au début, il faut faire preuve d’endurance et de discipline, mais aussi de résistance au stress. Les études de physique ne rendent heureux que ceux qui ont une forte affinité pour les mathématiques et la logique, ainsi qu’une réelle curiosité et soif de connaissances. Les étudiants doivent en outre être prêts à livrer beaucoup d’efforts pour atteindre leur but, car le chemin qui mène au Master en physique n’est pas une partie de plaisir ! Une bonne maîtrise de l’anglais est également importante. En effet, les résultats scientifiques sont publiés presque exclusivement en anglais dans les revues spécialisées, et la formation se déroule le plus souvent dans un contexte international. Où peut-on étudier la physique ? En Suisse, on peut suivre des études de physique dans les universités suivantes :
  1. Ecole polytechnique fédérale de Zurich (ETHZ)
  2. Université de Zurich (UZH)
  3. Université de Bâle (UNIBAS)
  4. Université de Berne (UNIBE)
  5. Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL)
  6. Université de Genève (UNIGE)
  7. Université de Fribourg (UNIFR)
Le certificat de maturité suisse donne accès aux hautes écoles de toute l’Union européenne. Il est donc possible d’étudier ailleurs en Europe. En Allemagne, la physique est enseignée dans 66 des 106 universités que compte le pays. Perspectives de carrière, salaire et rémunération Après avoir obtenu un Master ou un doctorat, de nombreuses possibilités s’offrent au nouveau physicien. Beaucoup de jeunes doctorantes et doctorants essaient de se faire une place dans la recherche. Pour cela, c’est le plus souvent un poste de professeur à l’université qui est visé. Cependant, comme les départements de recherche des grosses entreprises sont souvent mieux équipés que dans le domaine public, beaucoup de physiciens assument des postes dans le domaine privé. Il y a en effet bien peu de secteurs qui peuvent se passer de physiciens. La plus forte demande provient de l’industrie automobile, de la technologie médicale, du secteur énergétique et de celui des technologies de communication. Mais les autorités fédérales en recherchent aussi régulièrement. Les physiciens peuvent d’autre part assumer des fonctions au sein de grandes entreprises de conseil stratégique ou économique, ou encore exercer le métier très lucratif d’avocat en brevets. Dans ce domaine, les rémunérations se trouvent assez rapidement dans les montants à six chiffres. On notera toutefois qu’en étant indépendants, les avocats en brevets peuvent le plus souvent gagner plus que s’ils sont employés. Si le salaire ou la rémunération n’est pas une priorité, on peut aussi envisager de travailler dans l’enseignement extra-universitaire. Le site web de la Société suisse des professeurs de mathématique et de physique informe de façon détaillée sur la profession et les excellentes perspectives de travail dans ce domaine (www.vsmp.ch). Il n’est en outre pas rare que des physiciens revêtent des fonctions à hautes responsabilités dans des sociétés très axées sur la technologie, on en voit par exemple beaucoup dans les comités de direction des grands fabricants de machines ou de véhicules. Physiciennes et physiciens célèbres Il arrive que des physiciennes ou physiciens jouissent d’une reconnaissance mondiale pour leurs découvertes. Une figure emblématique de sa branche est la Française Marie Curie, qui a découvert et étudié le rayonnement radioactif et qui a ainsi ouvert de nouveaux horizons dans les sciences naturelles. Un événement tout aussi marquant a été la première scission nucléaire en 1938, qui a certes été attribuée au chimiste Otto Hahn, mais dont l’interprétation subséquente a beaucoup reposé sur la collaboration de la physicienne nucléaire Lise Meitner. Et n’oublions pas que le scientifique le plus célèbre et le plus génial des temps modernes, Albert Einstein, était également un physicien. Sa plus importante contribution, la formulation de la théorie de la relativité, a d’ailleurs vu le jour ici en Suisse, alors qu’il travaillait pour l’office bernois des brevets. La Suisse compte d’autres dignes représentants de la physique. Par exemple le lauréat du prix Nobel Charles Edouard Guillaume, qui a développé d’importants alliages tels que l’invar et l’élinvar, et qui a contribué à la création du mètre étalon. Un autre physicien suisse célèbre est Félix Bloch, qui s’est également vu délivrer un prix Nobel. Bloch a reçu cette distinction pour ses recherches révolutionnaires dans le domaine des méthodes de mesures magnétiques nucléaires fines. Il était en outre un pacifiste convaincu qui s’est engagé pour la paix dans le monde. Et enfin, beaucoup ignorent que le savant Daniel Bernoulli, né aux Pays-Bas et auteur du fameux théorème de Bernoulli, est mort à Bâle en citoyen suisse.

Foire aux Questions sur le salaire et la rémunération